Bienvenue sur histalu.orgInstitut pour l'histoire de l'aluminium

Archives de Rio Tinto France

Les archives concernées sont principalement celles des sièges sociaux et des établissements de la région parisienne.

Elles sont gérées par le Service central des archives (SCA) de Rio Tinto France (RTF). Le plus souvent, les autres établissements industriels et filiales conservent et gèrent directement leurs archives.

Une « Collection historique », créée au sein du groupe Pechiney dans les années 1960-1970, a permis la préservation de certaines archives, considérées comme importantes pour la mémoire de l’entreprise, en leur garantissant une durée de conservation illimitée. Quelques autres fonds bénéficient eux aussi d’un délai les protégeant (Direction générale, Secrétariat général, etc.).

Ces fonds n’ont cependant pratiquement pas été enrichis depuis leur création : ils ne représentent donc pas l'intégralité des ressources historiques provenant de l’ex-Pechiney et peuvent être utilement complétés par des recherches à mener auprès du SCA ou dans les services d’archives publics. 

Outils de repérage

Les outils de repérage mis à la disposition de l'IHA et des chercheurs qu'il accueille sont les suivants :

  • archives historiques du groupe Pechiney : doubles d'une partie des bordereaux de versements et inventaires (papier) de la Collection historique et d'autres fonds de l'ex-Pechiney (Direction générale, Secrétariat général, etc.) ;
  • état des sources par usine ou par société réalisés par l'IHA ;
  • inventaires d'archives historiques déposées par RT dans les services publics d'archives.

Les travaux universitaires conservés à l'IHA offrent des descriptions souvent précises des fonds d'archives et autres ressources historiques de RTF.

Règles de communication

L'accès aux archives de Rio Tinto est un accès en permanence réservé, le groupe décidant seul de l'ouverture ou non des archives. En pratique, l'IHA a un rôle de conseil.

Le chercheur contacte l'IHA et lui soumet en premier lieu une demande écrite (par courrier ou par mail) :

  • il doit ensuite prendre rendez-vous à l'IHA pour préciser son projet de recherches et consulter les inventaires afin de repérer les cotes des archives auxquelles il souhaite avoir accès ;
  • l'IHA analyse la demande, rédige le formulaire de demande d'autorisation de consultation des archives, puis le transmet à RTF, qui dispose d'un délai d'un mois pour donner sa réponse. L'IHA se charge de transmettre cette réponse au chercheur ;
  • en cas d'autorisation de RTF, la consultation des archives se fait sur rendez-vous dans les locaux de l'IHA.